GÂTEAU DE L’ANGE

 

Inviter l’ange de Pâques dans un Angel Cake.

Un gâteau d’une légèreté céleste tout nimbé d’un nuage de crème.

Furieusement tendance il y a peu, il me rappelle celui de mon enfance,

Quand il fallait recycler les blancs d’œufs laissés en carafe par une crème anglaise ou une béarnaise.

Un dessert d’une simplicité biblique, sans prétention, que j’aime parfumer d’un voile subtil d’anis et de citron.

Disperser ici et là, la fleur d’avril, la bien nommée pâquerette.

Mon petit évangile pour donner du sens à la fête…

 

La recette

GÂTEAU DE L’ANGE

 

Pour 8/10 personnes

Préparation : 40 minutes

Cuisson : 30 minutes

 

Les ingrédients 

 

Pour le gâteau :

8 blancs d’œufs

110 g de farine de blé T45

70 g de poudre d’amande

140 g de sucre glace

110 g de sucre semoule

1 c. à c. d’anis en poudre

1 pincée de sel

1 c. à c. de bicarbonate de soude

 

Pour la crème :

25 cl de crème fleurette

150 g de fromage frais

80 g de chocolat blanc

1 zeste de citron

50 g d’amandes effilées

 

Première étape :

Mélangez dans un bol tous les ingrédients secs : la farine, la poudre d’amande, le sucre glace, l’anis et le bicarbonate de soude.

Montez les blancs d’œufs en neige avec la pincée de sel. Lorsqu’ils ont la texture d’une mousse à raser, ajoutez le sucre semoule en pluie fine tout en continuant de fouetter.

Incorporez les blancs petit à petit et avec la délicatesse qui s’impose dans le bol des ingrédients secs.

Versez dans un moule à cheminée. Enfournez dans un four préchauffé à 170 °C pour trente minutes de cuisson. Vérifiez avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche. Laissez tiédir avant de démouler.

 

Deuxième étape :

Faites fondre le chocolat blanc dans 10 cl de crème. Laissez tiédir avant d’ajouter le fromage frais et le zeste de citron.

Montez le reste de crème en chantilly puis l’incorporer. Placez 1 heure au frais.

Masquez le gâteau de crème, à la spatule ou à la poche à douille. Parsemez d’amandes effilées torréfiées.

Savourez avec une infusion de badiane étoilée.

 

Focus :

Il y a quelques années, un petit gâteau aussi aérien qu’un nuage, venu des USA et adoré par les Japonais a fait fureur dans les cuisines : le bien nommé Angel Cake. Sa texture avec un grand nombre de blancs d’œufs n’est pas sans rappeler une génoise ou le gâteau de Savoie. Les tendances passent… Et le plaisir d’y retourner pour l’effet madeleine !

 

Ficelles de cuisine :

Il existe un moule spécifique à l’Angel cake : à bords hauts et avec une cheminée au centre. C’est important pour la réussite du gâteau sinon la masse de l’appareil est trop lourde pour monter. Celui à kouglof fonctionne très bien. Un plan B ? Placer un verre au milieu d’un moule classique.

A priori, pas besoin de beurrer le moule. Mais tout dépend de votre confiance dans celui-ci.

 

Powerfood :

Du gluten, du sucre et du gras ! Même la touche vertueuse d’anis et de citron ne peut rien contre cette gourmandise déraisonnable… Mais c’est tellement bon !

 

Le switch :

On retire le chocolat blanc de la crème que l’on sucre légèrement. On parsème de fraises, de framboises ou d’abricots selon la saison.

Dernières recettes

Archives

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *