PETIT DÉJEUNER DE PÂQUES

1 AVRIL

 

BRIOCHE DE PÂQUES AU SARRASIN ET LAIT RIBOT

LA RECETTE

 

Pour 8 personnes

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 30 minutes

Levée : 2 heures

 

150 g de farine de sarrasin

150 g de farine de blé T55

2 œufs

50 g de sucre

10 cl de lait ribot à température ambiante

25 g de levure fraîche de boulanger

100 g de beurre salé mou

 

Émiettez la levure dans le lait ribot. Mélangez jusqu’à complète dissolution.

Dans le bol d’un robot, versez les farines, les œufs, le sucre et le mélange lait ribot levure.

Pétrissez pendant 5 minutes.

Ajoutez le beurre en petits morceaux. Pétrissez de nouveau pendant 10 minutes.

Versez la pâte dans un moule beurré.

Couvrez d’un linge. Laissez pousser pendant 2 heures à température ambiante.

Elle aura doublé de volume.

Préchauffez votre four à 180 °C. Enfournez pour 30 minutes environ.

Vérifiez la cuisson avec la pointe d’un couteau. La lame doit être sèche.

Laissez tiédir avant de démouler.

 

Servez au petit déjeuner, tiède ou froid accompagné de fruits frais et généreusement arrosé de lait ribot.

S’il vous en reste pour le lendemain, toastez légèrement en tranches et savourez avec du beurre salé. Un régal !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ficelles de cuisine :

Pour un petit déjeuner festif et gourmand en ce jour de Pâques, cette brioche permet de se faire plaisir sans présenter une trop lourde facture sur la plan digestif.

L’utilisation de farine de sarrasin réduit la part de gluten. Peu sucrée et peu grasse, sa légèreté tient au travail de la fermentation grâce à la combinaison de lait ribot et levure de boulanger.

J’aime mettre une tranche de brioche dans un bol. Elle s’émiette facilement de par sa faible teneur en gluten.

Je l’arrose généreusement de lait ribot, à la bretonne ! Pour reprendre une façon traditionnelle de manger les galettes. J’ajoute un zeste de citron vert pour parfumer.

Pour équilibrer, accompagnez de fruits frais. Épluchez-les au dernier moment pour préserver les vitamines.

Pour moi, ce sera les derniers kiwis du jardin en attendant les premières fraises.

 

Powerfood :

Le lait ribot est une spécialité bretonne, un savoureux résidu de la fabrication du beurre, appelé petit lait.

On le laisse fermenter pour obtenir une texture grumeleuse et légèrement acidulée.

C’est une très bonne source de probiotiques pour le maintien d’une bonne flore intestinale, de nutriments (protéines et sels minéraux), sans les inconvénients du lactose puisque la fermentation le transforme en acide lactique.

Il est donc plus digeste.

Difficile de trouver l’authentique lait ribot hors de Bretagne. Celui vendu sous cette appellation dans les rayons frais est un lait de vache fermenté.

 

Le switch :

Pas de lait ribot ? Yaourt, kéfir ou parce que c’est fête, crème chantilly !

 

 

Printemps

Eté

Automne

Hiver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *