LE PLAT DE LA SAINT DÉTOX

26 décembre

 

 

LA RECETTE

BOUILLON DETOX AU GINGEMBRE

 

Pour 2 personnes

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 3 heures minimum

 

Pour le bouillon :

Une carcasse et les os d’une volaille

1 carotte en rondelles

1 vert de poireau

1 gousse d’ail épluchée

1 bouquet garni

3 clous de girofle

Sel, poivre

 

1 poireau

1 petite branche de céleri

30 g de crozets au sarrasin

2 cm de gingembre

1 gousse d’ail

2 citrons bio

1 poignée de roquette

 

Pour la première étape :

Placez la carcasse de volaille dans une casserole. Couvrez d’eau à hauteur. Ajoutez tous les ingrédients. Portez à ébullition. Laissez cuire à très petits frémissements et à couvert pendant au moins 3 heures. L’idéal étant 5 heures.

Laissez refroidir. Filtrez, puis placez au frais.

Filtrez de nouveau pour retirer la pellicule de graisse qui a figé à la surface.

 

Pour la deuxième étape :

Émincez le plus finement possible le poireau et le céleri.

Râpez le zeste d’un citron, puis pelez les deux à vif pour prélever leurs segments.

Lavez, ciselez la roquette.

Épluchez, puis râpez le gingembre.

Épluchez, puis hachez la gousse d’ail.

 

Pour la troisième étape :

Portez doucement à petite ébullition le bouillon. Ajoutez le gingembre, l’ail, le poireau, le céleri et les crozets. Faites cuire environ 5 minutes. Vérifiez la cuisson.

Versez dans un bol. Ajoutez le zeste et les segments de citron. Parsemez de roquette.

 

Savourez.

 

Focus :

Surtout ne jetez pas les os et la carcasse de votre chapon ou votre dinde rôtie ! C’est le cadeau bonus de Noël.

Pour profiter des bienfaits du bouillon de volaille, il est important de respecter un minimum de trois heures de cuisson et de ne pas dépasser la température de 75 °C. Plus la cuisson est longue et douce, plus collagène, le sulfate de chondroïtine et de glucosamine sont libérés par les cartilages. Des essentiels pour palier à la faiblesse de la sphère digestive après les fêtes et assurer la souplesse articulaire et de la peau.

 

Ficelles de cuisine :

En éminçant le plus finement possible le poireau et le céleri, on réduit le temps de cuisson pour préserver au mieux leurs vitamines et sels minéraux.

 

Potentiel Équilibre :

En le consommant tout au long de la journée dès que la faim se fait sentir, ce bouillon offre une pause bienvenue pour l’organisme après les fêtes.

Le citron, l’ail et le gingembre sont un peu plus que des agents de saveur : de véritables booster d’immunité.

Le poireau apporte ses fibres pour un balayage intestinal.

Roquette et céleri, riches en vitamines et sels minéraux, sont à leur affaire pour rétablir l’équilibre acido-basique.

Assurez-vous de la composition 100% sarrasin des crozets, pour profiter de leur effet rassasiant sans gluten.

 

Printemps

Eté

Automne

Hiver

Commentaires

  1. Quel bonheur de lire cette recette ; cela sent bon jusque derrière l’ordinateur…
    On devrait organiser une distribution de soupe populaire Domitille dans la capitale !!!

  2. Tout est bon dans le … bouillon !
    Sain et indispensable pour nos estomacs et organismes malmenés ces derniers jours.
    Moi je veux bien prendre le bouillon quand il parait aussi savoureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *