MAKIS PRIMEURS

 

Quel navet !

Je vous parle de celui de ma maraîchère préférée : tendre, doux, légèrement sucré.

Une friandise printanière qui éclipse la saveur mordicante des derniers sujets de l’hiver.

Surtout ne pas le cuire, simplement le râper.

Partir en impro avec le petit pois au confort d’une crème crue à se damner.

Dérouler le tapis vert d’une feuille de nori et voici le maki primeur du samedi…

Bientôt culte ?

 

La recette

Pour 2 makis

Préparation : 30 minutes

 

Les ingrédients :

250 g de navets nouveaux (3 petits)

150 g de petits pois écossés

150 g de riz basmati cuit

80 g de crème fraîche crue

1 oignon nouveau

Quelques brins de coriandre

2 feuilles de nori

Sel, poivre, fénugrec en poudre

 

Première étape :

Faites cuire les petits pois dans une eau frémissante salée pendant 4 à 5 minutes. Ils doivent être légèrement croquants. Égouttez-les et passez-les sous l’eau froide pour les refroidir.

Ciselez l’oignon et la coriandre.

Épluchez et râpez les navets à la grosse grille.

Mélangez le riz, les petits pois, les navets, l’oignon, la coriandre avec la crème. Salez, poivrez puis ajoutez le fenugrec à votre convenance.

 

Deuxième étape :

Étalez sur une feuille de nori, la moitié de la préparation jusqu’à 2 cm des bords. Enroulez délicatement la feuille pour former un boudin. Humidifiez la jointure pour qu’elle adhère bien. Enveloppez dans un film étirable. Serrez les extrémités et faites-le rouler sur le plan de travail pour obtenir un cylindre régulier. Renouvelez l’opération pour le second maki.

Réservez au frais.

 

On dresse :

Coupez les makis en rondelles de 2 cm. Servez nature ou avec une sauce aigre-douce ou de soja.

 

Focus :

La crème crue est obtenue en écrémant du lait cru, et c’est tout !

Elle n’est donc ni pasteurisée, ni stérilisée. Vous avez là, un authentique produit laitier. Une merveille de douceur, d’onctuosité et de saveur. Juste envie d’y plonger ma cuillère sans rien d’autre…

En revanche, elle ne se conserve que quelques jours. Au-delà, elle tourne rapidement.

 

Ficelles de cuisine :

En plaçant les makis 15 minutes au congélateur, ils seront un peu plus rigides. Vous vous faciliterez ainsi la découpe.

 

Powerfood :

Un petit plat sans gluten et respectueux de l’équilibre acido-basique.

Le navet n’aura rien perdu de ses nutriments en le consommant cru. Grande source de sels minéraux, notamment le potassium, le phosphore et le magnésium. Également riche en vitamine C, en cuivre, il est judicieux pour booster les défenses immunitaires.

 

Le switch :

Pas de crème crue ? Prenez du fromage frais.

 

Dernières recettes

Archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *