KOUIGNS HORS SAISON

C’est un lent fléchissement qui assigne le jour à être plus court, la fraîcheur de saisir l’ampleur de la nuit.

Mais reste la lumière du bord de mer…  

Versatile, mobile, toujours belle à la merci du ciel et des marées, ignorante des langueurs monotones de l’automne.

Hors saison…

Improviser un goûter sur la plage avec pour seule compagnie, celle des gravelots.

Parfois au loin, les silhouettes de quelques locaux tranchent la ligne d’horizon.

La vie est douce hors saison…

KOUIGNS HORS-SAISON

La recette pour une douzaine de kouigns

Préparation : 15 minutes

Levée de la pâte : 4 heures

Cuisson : 6/ 7 minutes par fournée.

Les ingrédients :

200 g de farine de farine de sarrasin

40 cl de lait ribot

20 g de levure fraîche de boulanger

1 œuf

200 g de haricots de mer frais salés

2 gousses d’ail

20 g de beurre + celui de la cuisson des kouign

Sel, poivre

Première étape :

Délayez la levure dans le lait ribot à température.

Mélangez-le avec la farine et l’œuf pour obtenir une pâte homogène.

Laissez pousser à température ambiante, couvert d’un linge pendant 4 heures minimum. La pâte doit avoir doublé de volume.

Deuxième étape :

Dessalez les haricots de mer dans un premier bain d’une minute puis dans un second pendant 5 minutes. Égouttez-les puis coupez-les en petits morceaux.

Épluchez, hachez l’ail.

Dans une poêle, chauffez le beurre avec l’ail. Ajoutez les haricots de mer. Faites cuire 3 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez. Laissez tiédir avant de les incorporer délicatement à la pâte. Salez et poivrez généreusement.

Troisième étape :

Chauffez un copeau de beurre dans une petite poêle à blinis. Versez un peu de pâte. Faites cuire à feu doux pendant 3 à 4 minutes de chaque côté. Écartez puis réservez au chaud. Recommencez jusqu’à épuisement de la pâte.

Savourez chaud ou tiède, nature ou avec du fromage frais, du tarama à l’apéritif.

Ou bien grillé en accompagnement d’une poêlée de légumes.

Focus :

Les haricots de mer sont des algues qui ressemblent à s’y méprendre à des spaghetti. Très doux, avec une mâche croquante, ils sauront convaincre les plus réfractaires.

Où les trouver si on ne peut les cueillir soi-même au printemps ?

Chez Hepken !

https://www.hepken-alguesbio.com

Une petite entreprise du Finistère Sud qui propose sur son site des box ou des abonnements pour de 5 variétés d’algues : kombu royal, wakamé, dulse et haricots de mer. Conditionnées en salaison à la japonaise, elles sont d’une fraîcheur absolue.

Ficelles de cuisine :

La farine de sarrasin dépourvue de gluten peut jouer les étouffe-chrétien. Grâce à la levure de boulanger et aux ferments du lait ribot, le kouign sera mousseux. Encore mieux ? Après la levée de la pâte, laissez une nuit au réfrigérateur. Sortez-la deux heures avant cuisson.

Powerfood :

Sans gluten et presque sans lactose puis que les ferments du lait ribot l’ont transformé en acide lactique.

Les algues apportent leur grande richesse en minéraux.

Le switch :

Pas de haricots de mer ?  Remplacez-les par les légumes que vous avez sous la main ou des dés de truite fumée.

Dernières recettes

Archives

Commentaires

    1. Merci Nicole pour votre message. La salicorne est une plante halophile qui pousse en bord de mer. Croquante et légèrement salée, elle se savoure crue ou cuite. Quand aux haricots de mer, ce sont des algues au goût très doux.
      Bonne journée

  1. Bonjour Domitille,

    Je tenais à vous féliciter pour votre blog et votre dernière recette de kouigns (merci, je ne connaissais pas), de plus a photo est splendide comme toujours !
    Tout est est délicat, élégant, frais, traité avec beaucoup de poésie, une bulle gourmande bien agréable! Merci.
    Belle journée

    1. Merci beaucoup pour la délicatesse du commentaire. Il m’encourage à être toujours plus créative.
      Je vous souhaite un bel automne!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.