RADIRIZ

Je voudrais de la bruyère,

Des pépites potagères

En douceur à la cuillère

Dans mon jardin d’hiver

Je voudrais de la bruyère

En subtils traits de lumière

Sur des radis en bannière

Dans mon jardin d’hiver…

Va savoir pourquoi la chanson d’Henri Salvador à la douce mélancolie accompagne mon RadisRiz.

Un mélange onctueux de roquette, riz sauvage parfumé au citron vert et huile de sésame, qui s’endimanche de pétales d’endive et de fleurs de radis.

Un petit jardin d’hiver qui me met en appétit dans l’ordinaire des jours.

LA RECETTE

RADIRIZ

Pour 4 personnes

Préparation : 25 minutes

Cuisson : 20 minutes

Trempage : 3 heures

Les ingrédients :

100 g de riz sauvage

2 petits radis read meat

100 g de fromage frais de brebis

1 petit oignon rouge

1 citron vert

50 g de cacahuètes

40 g de roquette

4 c. à s. d’huile de sésame

Sel, fleur de sel, poivre, cumin

Miel de bruyère

Endive carmine

Première étape :

Laissez tremper le riz sauvage dans un bol d’eau froide de source ou filtrée pendant 3 heures. Versez-le dans une casserole d’eau bouillante salée puis faites-le cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes. Égouttez puis séchez-le soigneusement.

Deuxième étape :

Épluchez, ciselez l’oignon rouge.

Ciselez la roquette.

Épluchez, râpez 100 g de radis. Pressez-le entre vos mains pour éliminer l’eau de végétation.

Concassez grossièrement les cacahuètes.

Dans un bol, mélangez l’ensemble de ces préparations avec le riz et le fromage de brebis. Ajoutez l’huile de sésame, le zeste de citron et quelques gouttes de jus à votre convenance. Salez, poivrez. Finalisez avec un voile de cumin. Placez au frais.

Troisième étape :

Le dressage. Répartir le radisriz dans le fond des assiettes à l’aide d’un cercle. Disposez quelques fines lamelles de radis et des pétales d’endive. Versez un filet d’huile de sésame et de miel. Donner un tour de poivre du moulin et un peu de fleur de sel.

Savourez en entrée.

Autre suggestion : déposer un peu de radisriz dans des pétales d’endive pour l’apéritif.

Focus :

Le riz sauvage, appelé à tort riz, est une graminée distincte, appartenant à une autre famille botanique. Ses grains sont longs et noirs, au goût agréable de noisette. On le trouve en boutique Bio.

Ficelles de cuisine :

Il est préférable de faire tremper le riz sauvage pour relancer la germination et le rendre ainsi plus digeste. De fait, le temps de cuisson sera beaucoup plus court.  Sachez qu’il restera toujours ferme, rebondissant sous la dent.

Powerfood :

Le riz sauvage est dépourvu de gluten, riche en fibres et en nutriments, spécialement en anthocyanes qui lui donne sa couleur violet foncé. Son indice glycémique est plus bas que celui du riz blanc.

Le switch :

Pas de riz sauvage ?  C’est tout aussi bien avec du riz basmati, rouge ou venere.

Dernières recettes

Archives

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.