DES ŒUFS TRÈS ORTHODOXES…

 

 

Marie-Madeleine s’avance avec l’assurance tranquille

que seul un être éclairé par la foi peut afficher.

Pénétrée de l’amour du Christ, poussée par un besoin éperdu de justice, elle fait face à l’empereur romain, Tibère.

Elle incline légèrement la tête par signe de respect, mais sans pour autant baisser son regard.

Des cernes accusent la fatigue du voyage. Le chemin était long et dangereux de Jérusalem à Rome. Elle l’a enduré pour dénoncer au chef de l’Empire, le jugement inique de Ponce Pilate.

Son ample manteau lui donne une allure de reine.

Un rouge flamboyant qui ajoute à sa volonté d’être entendue.

Pourtant, il y a un signe qui ne trompe pas sur la peur qui l’étreint.

Dans sa main droite qui tremble un peu, elle serre un œuf.

Un talisman, dit-on, qui lui apportera confiance et victoire à sa requête.

Elle raconte avec gravité la Passion et la mort du fils de Dieu et soudain lorsqu’elle prononce Le Christ ressuscité m’est apparu, un miracle se produit :

L’œuf prit une teinte rouge sang

C’est ainsi que la religion orthodoxe explique la tradition des œufs de Pâques peints. Comment, pourquoi sont-ils devenus au cours des siècles confiseries en sucre ou chocolat ? Et quid des cloches, des lapins et des poissons ?

Il y a tant de paraboles à puiser dans l’histoire de l’humanité…

 

 

Et en cuisine, cela donne quoi ?

Des œufs laqués avec le légume bien nommé sang de la terre : la betterave !

Une recette riche en antioxydants. De quoi s’assurer une part d’éternité…

 

LA RECETTE

OEUFS  DE PÂQUES LAQUÉS AU SIROP DE BETTERAVE, NID DE CAROTTES BLANCHES

 

Pour 4 personnes

Préparation : 30 minutes

Cuisson : 15 minutes

 

12 œufs de caille

2 grosses carottes blanches

2 grosses betteraves crues

2 c. à s de sirop d’érable

1 jus de citron

Quelques feuilles de pourpier

Sel, poivre

 

Pour la sauce :

1 botte de persil

5 c. à s. d’huile d’olive

1 gousse d’ail

5 c. à s. de fromage blanc

Sel, fleur de sel, poivre

 

Pour la première étape :

Placez les œufs de cailles dans une casserole. Couvrez d’eau froide. Portez à ébullition. Faites cuire 4 minutes.

Refroidissez les œufs dans un bol d’eau froide avant de les écaler. Réservez dans une assiette creuse.

 

Pour la deuxième étape :

Passez les betteraves à la centrifugeuse.

Versez le jus obtenu (environ 30 cl) dans une casserole. Ajoutez le jus de citron, le sirop d’érable. Salez, poivrez.

Faites réduire à feu vif, environ 10 minutes, pour obtenir un sirop.

Laissez refroidir.

Versez sur les œufs de caille.

Laissez mariner pendant 15 minutes.

 

Pour la troisième étape :

Préparez la sauce. Faites blanchir la botte de persil dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 3 minutes.

Égouttez puis faites refroidir dans un bol d’eau glacée. Égouttez de nouveau.

Mixez finement le persil, la gousse d’ail et l’huile d’olive.

Ajoutez le fromage blanc. Salez, poivrez. Mélangez.

 

Pour la quatrième étape :

Épluchez les carottes.

Émincez-les à l’aide d’un rouet pour obtenir des tagliatelles.

À défaut, détaillez-les en fines lanières à l’économe.

 

Procédez au dressage :

Dans chaque assiette, formez un nid avec les tagliatelles de carotte.

Insérez quelques feuilles de pourpier.

Répartissez au centre la sauce au persil.

Ajoutez 3 œufs de cailles laqués.

Arrosez de quelques gouttes de sirop de betterave.

Parsemez d’un peu de fleur de sel. Donnez un tour de poivre du moulin.

 Servez aussitôt.

 

 

 

 

Ficelles de cuisine :

L’ajout de jus de citron dans le sirop permet d’atténuer le goût légèrement terreux de la betterave.

Attention aux taches lors de l’extraction du jus ! Son grand pouvoir colorant est utilisé sous le nom de bétanine ou E162 comme additif alimentaire.

 

Powerfood :

Sans gluten et respectueuse de l’équilibre acido-basique, cette entrée est parfaite pour débuter avec légèreté le repas de Pâques.

 

Le switch :

Pas de centrifugeuse ? Utilisez un jus de betterave tout prêt.

Pas de sirop d’érable ? Prenez du miel.

 

Dernières recettes

Archives

Commentaires

  1. Que cette photo est belle ! Et le texte qui accompagne la recette souligne parfaitement la mise en scène. Reste maintenant à tester…

  2. « Inspirations Domitille »,une démarche globale, de sens, de beauté sans cesse renouvelée, une vraie démarche holistique… Dans quelques jours la fête de Pâques et ses coutumes : la chasse aux oeufs pour les petits… et pour les grands, chassons les abonnés pour la réussite pleine et entière de cette belle démarche.

  3. Encore une belle œuvre, c’est du grand art ! A regarder comme un tableau de maître, à déguster comme dans un grand restaurant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *