PETITE VERDURE ET GREMOLATA AU CHARBON NOIR

 

 

J’ADORE BROYER DU NOIR EN CUISINE !

 

 

LA RECETTE

Pour 4 personnes

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 25 minutes

 

Les ingrédients :

250 g de petits pois écossés

4 courgettes

1 tranche de pain de seigle Pumpernickel

50 g de noix de cajou

1 belle échalote nouvelle

1 c. à c. de charbon

6 c. à s. d’huile d’olive

3 cl de crème fleurette

Quelques feuilles de basilic

Sel, fleur de sel, poivre

 

Pour la première étape :

Détaillez les courgettes en petits cubes. Faites-les cuire avec les petits pois dans une casserole d’eau bouillante salée pendant 25 minutes.

Égouttez en récupérant le bouillon.

Mixez avec 4 c. à s. d’huile d’olive, en ajoutant au fur et à mesure un peu de bouillon jusqu’à obtenir la consistance souhaitée. Réservez.

 

Pour la deuxième étape :

Préparez la gremolata.

Épluchez, ciselez l’échalote.

Mixez le pain de seigle.

Concassez grossièrement les noix de cajou.

Mélangez le tout avec le charbon et l’huile d’olive. Ajouter la fleur de sel et le poivre.

 

Pour la troisième étape :

Répartissez la soupe chaude dans des assiettes creuses. Ajoutez une lichette de crème fleurette, le basilic puis saupoudrez de gremolata.

 

À savourer chaud ou froid selon votre humeur et la météo.

 

 

 

 

Focus :

Rien avoir avec le barbecue, le charbon végétal activé est connu depuis l’Antiquité comme pompier de service aux intoxications. La fabrication se fait en deux étapes. Écorces de bois ou résidus de végétaux, comme les coques de noix de coco ou les noyaux d’olives, sont calcinés en absence d’air à une température comprise entre 600° et 900°. La seconde carbonisation, appelée activation, se fait à la même température, mais en présence de vapeur d’eau. Le diamètre des pores du charbon va augmenter conférant son pouvoir d’absorption des toxines et bactéries par capillarité.

Pour quel usage ?

Soulager les maux de ventre, les ballonnements.

Absorber les fermentations intestinales.

Détoxifier l’organisme des additifs alimentaires, résidus de pesticides, mycotoxines, toxines bactériennes après un épisode infectieux ou une intoxication alimentaire.

 

On trouve le charbon végétal activé en boutique bio en pot. Évitez celui proposé en gélules en pharmacie. Elles contiennent du sucre ajouté et de sa forme galénique qui augmente son prix.

Préférez celui issu d’une filière française.

 

Ficelles de cuisine :

Préparez la gremolata en plus grande quantité pour pimper d’autres plats. Elle se conserve trois jours au frais.

Pour donner une couleur insolite à nos plats, il suffit d’ajouter du charbon végétal dans vos préparations sucrées, salées où il se dilue parfaitement. Pain, brioche, pâtes maison, soupe, smoothie, riz au lait…

Allez-y prudemment au départ, avec une ½ cuillérée à café car son pouvoir colorant est assez fort. Ajoutez-en petit à petit jusqu’à l’intensité voulue.

Aucun risque d’avoir un goût de cramé, il n’a en fait aucune saveur. Toutefois, il apportera une légère sensation de crissement dans la bouche.

 

Powerfood :

Vous espérez faire une pierre deux coup, vous régaler tout en améliorant votre digestion ? Ses effets seront mesurés au vu de la quantité utilisée dans la recette et de la prise occasionnelle. Le minimum selon les naturopathes étant un apport de 10 g par jour.

 

Le switch :

Des cacahuètes, coriandre et de l’huile de sésame pour une variante asiatique de la gremolata.

Dernières recettes

Archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *