UNE PRIMEUR À LA POINTE

 

 

Connaissez-vous la pointe de la Torche dans le Finistère Sud ?

Un spot mythique pour les surfers et un petit paradis pour les fleurs à bulbes.

C’est le grand rendez-vous du printemps au moment de la floraison des jacinthes, iris et tulipes.

J’y ai fait une promenade féérique et olfactive dans ces champs fleuris à perte de vue.

 

Et sur la route qui les longe, j’aperçois une petite baraque en bois où sont proposés à la vente des brassées de fleurs et…

Des asperges ! Une révolution dans le pays bigouden. *

Les bottes sont magnifiques, d’une grande fraîcheur. Irrésistibles !

J’en rapporte avec l ‘impatience et la fébrilité de la découverte.

Seront-elles à la hauteur de la belle d’Argenteuil qui a donné ses lettres de noblesses aux régions historiques de production : Val de Loire, Alsace ou Aquitaine ?

Elles perlent sous la lame de mon économe, n’offrent aucune résistance. C’est bon signe…

Un bain de vapeur de quelques minutes et lorsque j’y goûte enfin, à la sortie de l’égouttoir, sans aucun apprêt, en commençant par le bourgeon, c’est l’effet MiChoKo. Vous savez, ce bonbon au cœur caramel enrobé de chocolat dont le délicieux supplice tient dans l’hésitation à le laisser fondre ou le croquer. Aucune amertume, une pure tendresse qui se poursuit tout le long de la tige. Et l’envie immédiate d’y retourner.

L’asperge de la pointe de la Torche a tout d’une grande…

Les fleurs ont du souci à se faire. C’est une autre tige qui pourrait désormais annoncer le printemps en Finistère !

 

 

*L’entreprise Bigoud Génération s’est lancée dans cette production en 2014. Il faut attendre deux ans à trois ans pour que les racines, appelées les griffes, se développent et produisent les turions. Ils sont récoltés dès qu’ils pointent hors du sol. Voilà pourquoi l’asperge est blanche quand son bourgeon, qui a découvert la lumière, prend une teinte nuancée de mauve et de vert.

Je souhaite à cette entreprise la réussite pour donner à la région ce nouveau fleuron gastronomique.

Elle est pour l’instant vendue localement sur les marchés. J’espère que les amateurs seront de plus en plus nombreux à savourer la qualité exceptionnelle des ces asperges. 

 

 

LA RECETTE

VELOUTÉ D’ASPERGES BLANCHES

 

Pour 4 personnes

Préparation : 25 minutes

Cuisson : 23 minutes

 

24 asperges blanches

25 cl de crème de coco

1 c. à s. de pollen

Quelques brins de coriandre

Huile d’olive

Sel, fleur de sel, poivre

 

Pour la première étape :

Épluchez les asperges.

Coupez leurs pointes et détaillez les tiges en rondelles.

Portez à ébullition une casserole d’eau salée.

Versez les pointes d’asperges.

Faites-les cuire 3 minutes environ.

Elles doivent être al dente.

Écartez-les et plongez-les aussitôt dans un bol d’eau glacée pour stopper la cuisson.

Égouttez-les, puis réservez-les sur un papier absorbant.

 

 

 

 

 

Pour la deuxième étape :

Versez les rondelles d’asperges dans la casserole. Faites-les cuire environ 20 minutes. Elles doivent être tendres sous la lame du couteau.

Égouttez-les en réservant l’eau de cuisson.

Mixez-les avec la crème de coco. Ajoutez un peu d’eau de cuisson si nécessaire pour obtenir la bonne consistance.

Plongez les pointes d’asperges dans l’eau de cuisson pour les réchauffer.

 

Pour le dressage :

Versez le velouté dans des bols. Ajoutez les pointes d’asperges, quelques feuilles de coriandre, les graines de pollen. Arrosez d’un filet d’huile d’olive. Parsemez d’un peu de fleur de sel et donner un tour de moulin de poivre.

 

Servez aussitôt.

Pour le décor, ajoutez des fleurs comestibles : viola, bourrache, pétales de soucis

 

Ficelles de cuisine :

Ce velouté se consomme chaud ou froid selon la météo du jour !

Vous pouvez le réaliser avec des asperges vertes. Mais dans ce cas, la cuisson est plus rapide.

 

Powerfood :

Ce velouté est complètement végétal, sans lactose ni gluten.

L’asperge, très riche en fibres et sels minéraux, a une action diurétique remarquable. Idéale pour faire une transition après les repas plus denses de l’hiver.

 

Le switch :

Pas de crème de coco ? Remplacez-la par une autre crème végétale, amande, avoine, ou de la crème fraîche.

Pas de pollen ? D’autres feront l’affaire pour apporter un peu de croquant : pignons de pins, amandes effilées, graines de sésame…

 

Pour un plat plus gourmand et complet :

Vous pouvez parfumer l’eau de cuisson avec un cube de bouillon. Ajoutez un œuf mollet ou des cubes de blanc poulet grillé ou de saumon cru.

 

 

Focus :

Le pollen est un produit de la ruche.

Récolté par les abeilles sur les fleurs et ensuite aggloméré sous forme de petits grains.

Il est considéré comme un super aliment tant sa densité nutritionnelle est élevée.

Riche en minéraux, antioxydants, vitamines et protéines.

On le trouve en boutique bio.

N’hésitez pas à le saupoudrer sur vos plats juste avant de servir : soupe, salade, dessert…

Dernières recettes

Archives

Commentaires

  1. Aucune excuse de ne pas tester cette nouvelle recette si joliment présentée (comme toujours), si parfaite pour notre équilibre alimentaire et si facile à réaliser !

Répondre à POLO-LECADRE Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *